Chaque année, la journée mondiale des zones humides (JMZH) est célébrée le 2 février, pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides.  C’est dans cette lancée que l’alliance Partner For Résilience  (PFR2) composée de la Croix-Rouge Malienne, Care Mali, Wetlands International, le Centre du Climat de la Croix-Rouge et la Croix-Rouge Néerlandaise ont célébré la dite journée à Bamako. Le Projet PFR2  est un projet de plaidoyer qui vise à renforcer les  capacités des organisations de la société civile pour l’intégration de la gestion intégrée des risques (GIR) dans les plans et stratégies au niveau local, régional et national.

Marquant le début de prise de conscience internationale pour la protection de la biodiversité, cette convention prévoit la désignation de sites dans le monde et chapeaute chaque année les JMZH relayées par différents établissements publics, associations, collectivités territoriales ou entreprises. Cette année, le Thème est en lien avec celui de la 13e Conférence des Parties de 2018 (à Dubaï).

A cours de cette journée, une conférence a été animée par le Directeur National des eaux et forêts ainsi qu’un expert du Burkina faso. Cette journée a été l’occasion pour mieux informer sur les directives de l’UEMOA. Aussi, un focus a été mis sur les rôles et responsabilités des différents acteurs dans la protection des zones humides qui font l’objet d’une exploitation abusive (pollué par certaines populations. Cette année la journée a été placé sous le thème de «Les zones humides pour un avenir urbain durable ».