Les communautés sensibilisées sur les enjeux des zones humides en lien avec la réduction des risques de catastrophes

Chaque année, la journée mondiale des zones humides (JMZH) est célébrée le 2 février, pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides.  C’est dans cette lancée que l’alliance Partner For Résilience  (PFR2) composée de la Croix-Rouge Malienne,Care Mali, Wetlands International, le Centre du Climat de la Croix Rouge et la Croix Rouge Néerlandaise ont célébré la dite journée à Sévaré dans la région de Mopti. Le Projet PFR2  est un projet de plaidoyer visantle Renforcement des capacités des organisations de la société civile pour l’intégration de la gestion intégrée des risques (GIR) dans les plans et stratégies au niveau local, régional et national.

A cours de cette journée, une conférence a été animée à l’endroit des jeunes scolaires à Sévaré  pour leur sensibiliser sur la question des zones humides  afin de leur faire prendre conscience de leurs rôles sur la préservation de ces zones humides. Cette année la journée a été placé sous le thème de «la forêt comme facteur de réduction des risques dans les zones humides pour des populations plus résilientes  ».

La région de Mopti  a été choisie  par rapport à la situation du Delta central du Niger qui est exposée aux risques de dégradations de l’environnement.Plus d’une centaine de personnes provenant des organisations en consortium, des agents des eaux et forets et du corps de l’enseignement ainsi que de nombreux élèves y ont participé.  Les élèves étaient très attentifs au cours des exposés puis ont posés des questions aux conférenciers sur la manière dont ils peuvent contribuer au respect de l’environnement. L’initiative a été apprécié par les enseignants qui souhaitent la pérennisation des conférences de ce genre, qui pour eux, est très éducatifs.  En marge de cette rencontre, une conférence de presse animée par la Direction Nationale des Eaux et Forêts s’est tenue au parc National. Au regard  des grandes lignes de ces différents forums d’échanges, on peut retenir que les zones humides sont très importantes pour un écosystème viable pour tous ; l’application  des lois et textes en vigueur dans notre pays concernant la protection du secteur existe et  la Synergie de tous les acteurs intervenant dans le secteur doit être dynamique.

Previous Pour l’atteinte des objectifs humanitaires
Next AVIS D’APPEL D’OFFRES N°002/CRM/CRC/AM/17

Ceci peut aussi vous intéresser

Départ de la délégué Développement Organisationnel Awa Diagne

Madame Awa Diagne de la Fédération Internationale de la Croix-Rouge  en service au Mali depuis 2013 en temps que délégué développement organisationnel dit au revoir à ses collaborateurs de la

Bilan2013 –Plan opérationnel 2014 : la Croix-Rouge Malienne passe en revue ses activités

Le personnel de la Croix-Rouge malienne était en conclave les 13  et 14 février 2014 dans la salle de conférence de l’Institut National de Formation socio-sanitaire (INFSS-CRM), pour la revue

Camp des volontaires de la Croix-Rouge Malienne

Camp des volontaires de la Croix-Rouge Malienne: Une participation effective des volontaires du Mali La citée des rails a abrité la 8eme édition du camp des volontaires de la Croix-Rouge

Réinsertion socio- économique des populations déplacées revenues

Neuf communes de 7 régions du nord et du centre concernées  Sur un financement des Emirats arabes unis, et pour sortir le Mali de la crise sécuritaire survenue en 2012,

Opérationnalisation des sauveteurs nautiques auprès du siège de la CRM et des branches régionales

La multiplicité des accidents fluviaux avec pertes en vie humaine et de dégâts matériels importants constatés ces dernières années sont entre autre les raisons de la mise en place d’unité

Les régions du sahel s’approprient les transferts monétaires

Un séminaire régional sur les transferts monétaires intitulé « enjeux et tendance des transferts monétaires, quel positionnement stratégique pour les sociétés nationales du sahel ? » s’est tenu le vendredi

0 Commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier à Commentez cet article ?