Le projet RP2 vole au secours des populations vulnérables

Dans le but de soulager la souffrance des populations face aux catastrophes naturelles, la Croix- Rouge Malienne et son organisation sœur de la Hollande viennent de procéder au lancement de la seconde phase du nouveau projet intitulé « préparation à la réponse aux catastrophes au Mali »(RP2) qui vise la réduction de l’impact  des catastrophes sur les populations vulnérables au Mali à l’horizon 2020.

Le Mali de par sa position de pays sahélien et continental connait une grande variabilité climatique constituant à la limite un frein à l’épanouissement de la vie des communautés. La faible pluviométrie  enregistrée sur plus de la moitié du territoire, la faible densité des ligneux et des herbacés, les assèchements des principaux cours d’eau sont autant de facteurs caractéristiques de la dégradation de l’environnement. Un phénomène qui est gravement accentué par des activités anthropiques et les effets du changement climatique.

Ces facteurs augmentent les risques de catastrophes, exposant ainsi les populations aux sécheresses récurrentes, aux inondations, aux invasions de criquets, aux épidémies, provoquant assez souvent des mouvements des populations. Ce qui fera au président de la Croix-Rouge Malienne, Dr Abdourahamane Cissé, qu’en dépit de l’indisponibilité des données relatives à des pertes liées aux catastrophes, le gouvernement estime qu’au cours des 30 dernières années, plus de trois millions de personnes ont été touchées par le phénomène au Mali.

Et de proposer la nécessité de développer de nouvelles stratégies de protection de l’environnement et de production face à la persistance des risques et à l’insuffisance des capacités de riposte des populations et à résister aux différentes chocs.

Il ajoutera que la gestion des catastrophes est au cœur des préoccupations de la Croix- Rouge dont la mission vise essentiellement à soulager dans l’urgence les souffrances des populations vulnérables affectées par les sinistres.

Le représentant de la protection civile, Lieutenant-colonel Dr Cheick Fanta Mady Koné, soutiendra que le projet RP2 entre dans les directives  de la plateforme nationale dans la lutte contre les catastrophes naturelles. Une façon d’encourager les protagonistes du projet à doubler d’ardeur pour aller de l’avant dans la mise en œuvre d’actions visant à soulager les populations vulnérables.

Au nom de la Croix-Rouge néerlandaise, Troels Miskkelsen, a dit toute sa fierté de constater l’engouement de la Croix- Rouge Malienne alors qu’elle n’a pas participé à la première phase du projet, « c’est cette volonté et ce professionnalisme qui m’ont convaincu que la mise en œuvre du projet sera un succès. L’engagement des maliens démontre qu’ensemble tout est possible » a t- il conclu.

Mah Thiam KONE, Journal Indépendant