Atelier de consultation nationale sur le Programme de Préparation Communautaire aux Epidémies et Pandémies (CP3) au Mali

Atelier de consultation nationale sur le Programme de Préparation Communautaire aux Epidémies et Pandémies (CP3) au Mali



1.    Introduction

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) est convaincue que la préparation aux épidémies et aux pandémies doit prendre racine dans les communautés. Les récentes flambées épidémiques ont montré que, sans le travail de prévention, de détection et de réponse face aux menaces de maladies infectieuses mené au niveau communautaire, l’action des gouvernements peut être retardée et compromise. Toutefois, les communautés ne peuvent pas gérer seules l’ensemble des risques. Elles font partie intégrante d’un effort coordonné et collaboratif auquel participent la société civile, le secteur privé et le gouvernement et qui déploie son plein potentiel lorsque des structures et des systèmes sont en place et lorsque des partenariats et des relations de confiance ont été nouées avant la survenue de la crise.

Afin de garantir que les communautés soient au cœur des efforts de préparation aux épidémies et aux pandémies et jouent un rôle central, la Fédération internationale prendra appui sur le Programme d’action pour la sécurité sanitaire mondiale (GHSA) et sur le Règlement sanitaire international (RSI) pour renforcer et étendre les capacités de prévention, de détection et de réponse face aux menaces de maladies infectieuses existantes dans le pays. En collaboration avec son réseau de Sociétés nationales et d’autres partenaires, la Fédération internationale encouragera l’adoption d’une approche selon laquelle toute la société et tous les risques seront pris en compte dans les efforts visant à renforcer les capacités et les compétences des communautés, des organisations de la société civile (OSC) et des Sociétés nationales aux fins que celles-ci puissent soutenir et compléter les initiatives mises en œuvre par les gouvernements et les Nations Unies pour remplir les obligations qui leur incombent en vertu du GHSA et du RSI.

C’est dans cette optique qu’avec l’appui de l’USAID, la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et la Croix-Rouge Malienne ont organisé un atelier de consultation ouvert aux divers acteurs et partenaires intervenant dans le domaine « une seule santé ». Cet atelier, qui a eu lieu le 10 mai 2018 à Bamako, visait à faire connaître le programme aux participants, aborder les maladies à surveiller en priorité, et discuter des zones opérationnelles possibles et les activités du programme afin d’éviter les duplications ou chevauchement entre acteurs et de promouvoir la coopération.

1.    Agenda

Les activités se sont déroulées selon l’agenda suivant :

  • Cérémonie d’ouverture, avec présentation des participants et photos de famille
  • Présentation et l’adoption de l’agenda
  • Présentation de la Croix-Rouge Malienne (CRM), de ses domaines d’intervention et projets clé
  • Aperçu du programme CP3
  • Présentation des zones opérationnelles du programme
  • Travaux de groupes sur les risques et zones d’intervention
  • Présentation des activités du programme CP3
  • Travaux de groupes sur les domaines d’action du CP3
  • Prochaines étapes
  • Cérémonie de clôture

2.    Cérémonie d’ouverture

La cérémonie d’ouverture a été marquée par quatre allocutions.

Le Secrétaire Général de la CRM, Dr Mamadou Traoré, dans son discours de bienvenue, après avoir salué les participants, a rappelé la vision de la CRM, ainsi que ses stratégies, en décrivant quelques grandes interventions en rapport avec la thématique de l’atelier. Il a par ailleurs décrit brièvement le programme CP3 et invité les acteurs à travailler en partenariat collégial pour une collaboration fructueuse au profit des communautés.

Ensuite, la représentante de l’USAID, Madame Stephanie Mark, a insisté sur le degré d’engagement de son agence, et de son gouvernement, à accompagner toute initiative tendant à apporter une solution à la sécurité mondiale sanitaire. Elle a invité les participants à une analyse approfondie de la situation et de faire des propositions pertinentes afin que ce programme soit adapté aux besoins spécifiques du Mali dans le cadre de ‘’One Health’’ (« une seule santé »).

Le représentant de la FICR, M. Jeffrey Gilbert, a rappelé que les attentes de la Fédération, en adéquation avec celles du bailleur de fonds USAID, étaient d’élaborer un plan d’activités adapté au contexte malien, en conformité avec les objectifs au niveau global.  Il a rappelé que CP3 n’est pas seulement le programme de la Fédération, mais celui du Mouvement de la Croix-Rouge. Le programme vise également à renforcer l’expertise de la CRM dans le domaine de la préparation aux épidémies et aux pandémies.

Au nom du Ministre du Développement Social et de l’Action Humanitaire, le Président de la Croix-Rouge Malienne, Dr Abdourahmane Cissé, a prononcé le discours d’ouverture. Il a alors rappelé que l’une des conséquences positives de cette initiative de la FICR serait de renforcer la capacité de ses membres à mener leurs actions humanitaires.  Elle permettrait en effet de mettre en œuvre des activités susceptibles de préparer les communautés, la société civile aux épidémies et pandémies en se basant sur le système de surveillance existant au Mali. Il a insisté sur le fait que la réussite de ce programme dépendrait de la qualité de la collaboration entre toutes les parties prenantes. Il a vivement remercié l’USAID pour son soutien. C’est sur cette reconnaissance qu’il a déclaré ouvert l’atelier et a souhaité un plein succès aux échanges.

A la suite de cette ouverture, un tour de table de présentation des participants suivi de la séance de photo de famille a mis fin à la cérémonie d’ouverture.

Après cette cérémonie d’ouverture, l’agenda de la journée a été présenté et adopté.

Afin de dresser le cadre des travaux de la journée, M. Nouhoum Maiga, Coordonnateur des Projets et Programmes de la CRM, a présenté l’organisation, ses partenaires, ses domaines d’intervention et projets clé, ces derniers accompagnés d’une série de photos.

Cette présentation a été suivie par un aperçu du programme CP3, donné par Dr Aissa Fall de la FICR, permettant aux participants d’apprécier les ambitions de cette initiative innovante, dont les trois volets, qui se soutiennent mutuellement afin de renforcer le rôle vital joué par les communautés dans la riposte aux fléaux, sont :

  1. Préparation des communautés;
  2. Préparation de la Société Nationale de la Croix-Rouge;
  3. Préparation du secteur privé et des parties prenantes clé.

La présentation a mis en exergue le besoin de déployer des efforts inclusifs, collaboratifs et mobilisant l’ensemble de la société pour efficacement prévenir et détecter des risques de maladies infectieuses, y faire face et en réduire les effets au minimum.  Bien entendu, la présente réunion consultative fait partie intégrante de l’approche partenariale du programme.

3.    Zones d’intervention et maladies prioritaires à surveiller

Les travaux proprement dits de la journée de l’atelier ont commencé par une présentation synthétique des réflexions préalables de la CRM et de la FICR portant sur les zones d’intervention potentielles du CP3, qui se basent tant sur l’identification des risques prioritaires à surveiller que sur la capacité interne de la CRM dans chaque zone. Après avoir détaillé les processus et critères ayant guidé les travaux des membres de la CRM, les résultats ont été partagés avec l’auditoire sous forme de proposition à affiner lors des premiers travaux de groupe.

Deux groupes ont été constitués, les organisateurs tentant de regrouper les participants selon leurs affinités professionnelles et en assurant une répartition efficace des membres de la CRM parmi les partenaires externes afin d’équilibrer le dialogue autour des propositions de risques à surveiller.

Ensuite, en plénière, les résultats ont été présentés, discutés et soumis à la FICR et à la CRM pour arbitrage ultérieur, tenant compte de la faisabilité et des capacités des branches de la CRM au Mali. 

Du fait de l’aspect « projet pilote » du programme CP3 au Mali, donc devant rapidement montrer des résultats probants tout en disposant de ressources et de temps limités, afin de maximiser les chances d’extension ultérieure, les participants ont reconnu le besoin de limiter les risques à surveiller, et également de ramener les zones d’interventions au niveau des districts sans essayer de couvrir des régions entières.

 

 

Previous EVALUATION DE PERFORMANCE DU PARTENARIAT CRM/CRNrl
Next 12ème Consultation Régionale du Comité pour la gestion des catastrophes en Afrique de l’Ouest (GECEAO)

Ceci peut aussi vous intéresser

Atelier préparatoire du Programme de Préparation Communautaire aux Epidémies et Pandémies (CP3) au Mali

Introduction La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) est convaincue que la préparation aux épidémies et aux pandémies doit prendre racine dans les communautés. Les

0 Commentaire

Aucun commentaire!

Soyez le premier à Commentez cet article ?